Le 8 juin, était célébrée la Journée mondiale de l’Océan. Véritables poumons de notre planète, les océans fournissent une très grande part de l'oxygène que nous respirons. Ils constituent aussi une source importante de nourriture et de médicaments, et sont un élément essentiel de la biosphère. Il est donc important de sensibiliser le public sur la place fondamentale qu’ils occupent dans notre écosystème, et sur l'impact négatif que les activités humaines ont sur ceux-ci. Plusieurs événements ont été consacrés à cette sensibilisation.

La première édition de célébration de la Journée Mondiale de l’Océan* par PEW Polynésie et la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement (FAPE) - Te Ora Naho a été déclinée sous plusieurs formes, les 8 et 9 juin, afin d'y faire participer différents publics. Une vingtaine d’associations y a participé.

Une série d’animations ont été consacrées à cette thématique pendant deux jours.

- L’océan célébré à Tahiti (teoranaho-fape.org)

- Le 8 juin, on célèbre l'océan (TNTV)- Journée Mondiale des océans (Polynésie 1ère)

- Ensemble, préservons l’océan! (Tahiti News)

Deux cents lycéens ont été sensibilisés à la protection de l’environnement à bord de l’Aremiti.

- Une croisière écolo à l’occasion de la semaine des océans (Polynésie 1ère)

- Des jeunes "croisiéristes" célèbrent la Journée de l'océan avec la Brigade verte (Tahiti Infos)

48 heures n’ont pas été de trop pour promouvoir et informer les populations sur la protection de l'océan et, notamment, sur la lutte contre la pollution plastique, thème retenu au niveau mondial en 2018.

- La Journée mondiale de l'océan contre la pollution plastique (Tahiti Infos)

Un concert gratuit a été donné le 8 juin au soir sur la place Vaiete, à Papeete, par le groupe marquisien Takanini sur le thème de la protection de nos ressources marines. La Brigade verte a également tenté de sensibiliser un public populaire, le samedi 9, en projetant un film sur écran géant, en soirée dans les jardins de Paofai. Si le sujet n’était pas particulièrement écolo - une production Disney - les animateurs ont profité de la présence d’une foule nombreuse pour faire passer un certain nombre de messages avant la projection.

 

Traversée du Pacifique à la nage

À signaler, l’engagement exceptionnel du Français Benoît Lecomte qui a débuté sa traversée du Pacifique à la nage, le 6 juin. Il traversera la partie nord du "continent de plastique", accumulation de particules de plastique désagrégé par le soleil et l'eau de mer qui selon une étude récente s'étendent sur une surface équivalente à trois fois celle de la France et entrent dans la chaîne alimentaire. Entre Tokyo et San Francisco, il effectue 8 900 kilomètres, entre houle et requins, pour sensibiliser les citoyens à la protection des océans et alerter sur leur pollution par le plastique.

- Benoît Lecomte a débuté sa traversée du Pacifique à la nage (Polynésie 1ère)

- Benoît Leconte va traverser le Pacifique à la nage (Polynésie 1ère)

À noter, également, que le Why, des expéditions Under the pole, se trouve actuellement en Polynésie. Ce navire sillonne les océans du monde avec pour objectif l'étude du milieu sous-marin entre la surface et 150 mètres de profondeur.

- L’expédition Under the pole a posé l’ancre en Polynésie (Tahiti Infos) 

Ava-infos > News

  • Changements climatiques : une prise de conscience pas encore suffisante +

    Des scientifiques et des personnalités du monde tirent la sonnette d’alarme. Début octobre, de nombreuses manifestations ont eu lieu en Découvrir
  • Comment le réchauffement climatique impactera-t-il le fenua ? +

    Le dernier rapport du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC ou IPCC en anglais), constitué au sein des Découvrir
  • Près de 800 scolaires sensibilisés aux sucres cachés +

    777 élèves issus de 16 établissements scolaires de Tahiti (5 écoles, 5 collèges, 6 lycées) impliqués dans la pédagogie Eco Découvrir
  • L’éco-responsabilité gagnera-t-elle du terrain au fenua ? +

    Pour réussir une démarche d’éco-responsabilité, il faut communiquer en mettant en avant les gains pour l’environnement et la société, pour Découvrir
  • Manger sain et local : une tendance qui monte, à Tahiti +

    On relève un intérêt grandissant des consommateurs pour une nourriture saine, le plus possiblement issue d’une production locale.  Celle-ci ne remplacera Découvrir
  • Le développement durable au programme de l’Éducation +

    Deux séminaires ont été organisés durant la semaine du 15 au 19 octobre par la Direction générale de l'éducation et Découvrir
  • 1