Certains événements organisés par des structures émanant de la société civile n’ont apparemment pas de stricts liens avec ce que l’on appelle aujourd’hui le développement durable. Et pourtant… En mars, on a célébré la Journée internationale de la Femme et la Journée internationale du Bonheur.

Alors qu’on les classerait plutôt de manière indifférenciée dans la rubrique « société », ces célébrations contribuent pourtant grandement – par leurs objectifs sociaux, voire environnementaux – à ce que le développement d’un peuple le soit vraiment, durable.

Deux événements ont permis de relever l’importance et la nécessité de reconnaissance du rôle des femmes dans la société polynésienne

+ Journée internationale des droits des femmes

Sous l’impulsion du Conseil des femmes de Polynésie française, des tables rondes ont été organisées à la Présidence, les 8, 9 et 10 mars, afin de dynamiser un processus de reconnaissance du rôle et de la valeur des femmes au sein de la société polynésienne. Trois thématiques ont permis aux participant.e.s de s’exprimer : les violences faites aux femmes ; le rôle de la femme dans la reconstruction du noyau familial ; équité hommes-femmes au sein de la société polynésienne. La restitution de ces ateliers a permis la rédaction d’une charte écrite destinée à être remise aux différentes instances de l’État et du Pays, ainsi qu’aux institutions religieuses. 

Honneur aux femmes pour ce 8 mars  (Polynésie 1ere)

Quelle est la place de la femme en Polynésie ? (Polynésie 1ere)

Une charte pour porter la voix des femmes polynésiennes (Radio 1))

+ « Vahine tu as du talent »

La cinquième édition de l’opération « Vahine, tu as des talents » s’est déroulée  le 23 mars, dans les jardins de l’Assemblée. Les organisatrices de l’association Union des femmes françaises d'outre-mer, UFFO-Polynésie, ont distingué les “Poerava” de l’année 2018 : huit Polynésiennes inspirantes qui se démarquent par leurs engagements, leur réussite, leur rayonnement et leurs initiatives. Ce ne sont pas forcément des femmes célèbres, mais reconnues pour leur action.

Vidéo - Vahine tu as du talent, un événement pour promouvoir la femme (TNTV)

Les Vahine qui ont des talents se retrouvent le 23 mars à l’assemblée (TNTV)

Une journée pour promouvoir ces vahine qui bougent et innovent (Tahiti News)

 

 Le 20 mars, était célébrée la Journée internationale du bonheur

À l’occasion de la Journée internationale du bonheur*, le collectif Tahiti Bonheur a organisé une projection gratuite, le 20 mars au Liberty, du film « C’est quoi le bonheur pour vous ? ». En déplacement six mois par an et suite à quatre ans de réalisation et de tournage, le réalisateur, Julien Péron, a parcouru plus de 800 000 kms et réalisé plus de 1 500 interviews à travers de nombreux pays. En savoir plus sur le collectif : www.tahitibonheur.com ou sur Facebook, Tahiti Bonheur. 

C’était sans doute la première fois qu’un tel événement était (discrètement) célébré à Tahiti. A l’instar de Polynésie Positive qui avait organisé une « hug party » pour la Journée internationale du… câlin, en janvier dernier

C'est la journée internationale du bonheur ce mardi (La Dépêche) 

* Tout le monde a sans doute entendu parler du produit intérieur brut (PIB). Mais connaissez-vous le BNB,  le bonheur national brut ? Cet indice sert au gouvernement du Bhoutan à mesurer le bonheur et le bien-être de la population du pays. La Journée internationale du bonheur, quant à elle, est organisée le 20 mars depuis 2013 par l’Organisation des Nations Unies. L’ONU invite tous les États Membres, les organismes des Nations Unies et les autres organisations internationales et régionales, ainsi que la société civile, y compris les organisations non gouvernementales et les particuliers, à célébrer cette Journée, notamment dans le cadre d’initiatives éducatives et d’activités de sensibilisation.

À noter que l’ONU a lancé un nouveau programme de développement durable, articulé autour de 17 objectifs de développement durable, ainsi qu’un accord mondial sur les changements climatiques, adopté à Paris.

Ava-infos > News

  • Des fêtes de fin d’année « écolo » ? C’est possible ! +

    Les fêtes de fin d’année représentent un moment fort, entre tradition et consommation effrénée. Halloween, Black Friday, maintenant Noël et Découvrir
  • Dérèglement climatique : La COP24 part mal. Il est urgent de réagir +

    La vingt-quatrième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP24) se Découvrir
  • Dérèglement climatique : l’économie concernée +

    Le changement climatique a des conséquences sur l’économie mondiale. Il bouscule déjà les équilibres sociaux, sanitaires et géopolitiques dans de nombreuses régions du Découvrir
  • Protéger l’océan : réglementer, surveiller, réprimer mais aussi sensibiliser +

    Qu’il s’agisse de la ressource halieutique en haute mer ou de la « nurserie » que représentent les récifs coralliens, les humains Découvrir
  • Opposition éco-citoyenne : marina, poissons en cage, porcherie industrielle +

    Certains sujets environnementaux mobilisent la population. Ils font un temps l’objet de l’attention des médias puis disparaissent du fil de Découvrir
  • Des clés pour une agriculture et une alimentation « durables » +

    Beaucoup d’habitants de Tahiti sont déconnectés de la réalité agricole. La nourriture n’arrive pourtant pas toute seule dans leurs assiettes. Découvrir
  • 1