2017 s’en est allée… Nous voici à l’aube d’une nouvelle année. Comment la Polynésie s’y engage-t-elle ? Alors que des élections territoriales se dessinent à l’horizon du mois d’avril, les problématiques de l’environnement et du développement durable seront plus que jamais d’actualité. AvA-Infos poursuit son travail de “scan” de l’actualité locale, tout en ne perdant pas de vue une vision planétaire indispensable.

2017 a hélas battu mois après mois de tristes records pour l'environnement au niveau mondial. Inondations, ouragans, sécheresse, feux de forêt, températures extrêmes, émissions de Co2 en augmentation… Aux États-Unis, entre janvier et octobre, 15 épisodes climatiques et météorologiques ont coûté chacun plus d’un milliard de dollars en pertes financières et des centaines de vies humaines. La fin de l'année a été tout aussi catastrophique... Ce qui n’a pas empêché Donald Trump de retirer les USA de l'accord sur le climat approuvé en 2016 par l'ensemble des 195 délégations de la planète…

Malgré l’image de carte postale de la destination, la société polynésienne contemporaine est encore loin de représenter un idéal de vie pour tout le monde. Comme l’a rappelé l’actualité des mois derniers (voir les revues de presse d’oct/nov/dec 2017), une proportion importante de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, 40% des Polynésiens ont des troubles mentaux ! Sans compter les dégâts causés par la consommation d’ice, paka et autres produits addictifs…

Ce ne sont pas des conditions qui augurent d’un bon engagement en faveur d’un développement socio-économique “durable”. D’autant plus que, selon une étude publiée le 4 janvier dans Science, le réchauffement climatique a fortement accru la fréquence du blanchissement à grande échelle des récifs coralliens qui a presque quintuplé depuis les années 1980, menaçant ces écosystèmes marins vitaux . 

C’est une confirmation des conclusions des scientifiques de l'expédition Tara Pacific qui s’alarmaient déjà en septembre d'"un blanchissement massif des coraux sur l'ensemble du Pacifique", causé notamment par le réchauffement climatique
La chambre territoriale des comptes a rendu public en octobre son rapport sur la protection de l’environnement entre 2010 et 2017. Celui-ci montre que “la biodiversité en Polynésie est plus menacée qu’ailleurs, que de nombreux lagons subissent la surpêche, que le domaine maritime et le littoral sont malmenés et que trop de cours d’eau douce sont pollués. Pire encore, pour un territoire de 118 îles réparties sur 5 millions et demi de km2, la Polynésie est la collectivité française d’outremer qui enregistre le plus grand nombre d’espèces éteintes ou menacées”. L’analyse de la CTC est sans appel : la Polynésie peut, bien mieux faire !

AvA-Infos se lancera donc encore dans l’identification des problèmes, tout en mettant aussi en valeur les solutions qui sont proposées.

D’ici la fin de janvier, sera établi un check-up du mois sur tous les sujets concernés.

Ava-infos > News

  • Des chiffres à méditer, une réflexion à partager +

    Réchauffement climatique, perte de la biodiversité, pollutions… Le fenua n’est pas à l’abri des conséquences d’une situation mondiale devenue préoccupante. Découvrir
  • Petite revue de presse : décembre 2018 en bref +

    AvA-Infos s’efforce de donner un fil conducteur à ses revues de presse en identifiant la thématique des articles mentionnés. Nous Découvrir
  • Taiarapu-Est donne un avis défavorable au projet de porcherie industrielle +

    Le projet de porcherie industrielle à Taravao suscite des inquiétudes depuis quelques mois. Un collectif s’est élevé contre ce projet Découvrir
  • Hao : Fin 2018, où en est le projet de ferme aquacole ? +

    L’absence d’étude sur l’impact environnemental de l’élevage dans le lagon est déjà une question en soi. Malgré la pose de Découvrir
  • Alcool, tabac, obésité, diabète… un combat toujours d'actualité +

    Donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges est essentiel Découvrir
  • Quatre exemples de producteurs agro-alimentaires du fenua éco-responsables +

    Ils sont jeunes et veulent développer des filières de production agro-alimentaire éco-responsables. Quatre exemples dont a parlé la presse en Découvrir
  • 1