AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Une sculpture en métal représentant un dauphin a été inaugurée le mercredi 28 août dans le jardin du Musée de Tahiti et des Îles – Te Fare Manaha. Il s’agit d'une sculpture à taille réelle afin de marquer les esprits et servir comme support sensoriel de sensibilisation et de communication auprès d’un public résident mais aussi des touristes visitant le musée.

 

"Ce dauphin a pour but la sensibilisation à la protection des cétacés dans le sanctuaire des mammifères marins du Pays, l’un des plus grands au monde », explique Agnès Benet, fondatrice et présidente de l’association Mata Tohora à l’initiative de l’événement. « L’idée est de sensibiliser tous les acteurs : des jeunes générations aux décideurs, en passant par les usagers de la mer, les mairies,  les autorités et la justice pour que les cétacés du fenua puissent évoluer en toute tranquillité. 

Les cétacés sont entre autres de très bons  indicateurs de l'état de santé de la planète. Le dauphin à long bec représenté par cette sculpture est l’une des espèces les plus répandues sur notre planète. Son habitat se situe près des côtes et dans les baies le matin, où il vient se reposer. Malheureusement, il est de ce fait très sollicité par le dolphin-watching dans le monde entier et notamment à Tahiti et à Moorea. Véritable cadeau pour plusieurs générations du public du Musée de Tahiti et ses Îles, cette sculpture vient compléter sa collection-cétacés pour la sensibilisation des résidents et des touristes. « Cette création artistique est aussi un symbole fort sur les "déchets naturels", notamment le bois flotté, qui ont toute leur place dans ce champ harmonique culturel et universel de notre environnement », précise Agnès Benet. « Avec un tel support pédagogique, nous espérons sensibiliser plus vivement encore une large population à sa responsabilisation pour la préservation non seulement des dauphins mais aussi de l’ensemble des cétacés qui subissent des harcèlements sur l'ensemble de nos océans, y compris en Polynésie. Avec les 5 millions de km2 d'océan que compte la Polynésie, nous sommes en première ligne ! Lorsque les baleines et les dauphins ne seront plus que des centaines, il sera déjà trop tard ! Il y a une urgence : toutes les sensibilités scientifiques et les grandes sagesses internationales se rejoignent pour alerter l'opinion publique et politique. »

 

Ateliers et formations

Des ateliers de sensibilisation seront notamment organisés autour de la sculpture lors d’une journée spécifiquement dédiée aux scolaires, le mardi 10 septembre, ainsi que pour le grand public, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, les samedi 21 et dimanche 22 septembre (programme sur le site Internet du musée : http://www.museetahiti.pf/expos-evenements/). Des panneaux d’information sensibilisant le grand public à la protection des cétacés sont installés à proximité dans l’espace ouvert, gratuitement, aux visites. Un excellent endroit pour les observer.

Parallèlement l’association Mata Tohora forme les pompiers et les brigades nautiques des mairies qui répondent à ses propositions : Moorea et Punaauia sont les premières communes formées pour intervenir en cas d’échouage de mammifères marins et de tortues. La formation porte également sur les cétacés (comportement, biologie etc) pour mieux les connaitre et donc mieux les protéger. L’idée est de sensibiliser les autorités pour qu’elles jouent leur rôle de protection des espèces protégées dans leur domaine public maritime. Avec l’augmentation du nombre de bateaux autour des baleines, Moorea et Punaauia sont déterminées à agir en faveur des cétacés dans leur commune… Mata Tohora espère que d’autres communes suivront.

 

À lire, aussi : Une sculpture pour sensibiliser à la protection des cétacés (TNTV)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...