AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Les crèmes solaires mettent en danger les massifs coralliens. À la mi-février, la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a annoncé l’interdiction prochaine des crèmes solaires sur certains sites touristiques. À quand une réglementation pour conserver des plages propres et sans déchets abandonnés ?

 

Les crèmes solaires classiques mettent en danger les massifs coralliens. Les molécules comme les benzophènes ou aminobenzoates (contenant de l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane) contenus dans ces crèmes attaquent et détruisent la zooxanthelle. La zooxanthelle est une microalgue utile au développement et à la survie des coraux. Quand celle-ci meurt, les coraux blanchissent et périssent à leur tour.

Elles contiennent aussi certaines nano-particules, comme le dioxyde de titane (TiO2) qui permet de filtrer les ultraviolets. Au contact de l'eau, le Ti02 réagit à la lumière et à l'oxygène pour former des composés comme le péroxyde d'hydrogène (H2O2). Bien que familier pour l'homme comme antiseptique, des niveaux élevés de H2O2 peuvent inhiber la croissance du phytoplancton, de minuscules plantes qui sont à la base de nombreuses chaînes alimentaires de l'océan.

Plusieurs études affirmant que l'utilisation des crèmes solaires par les baigneurs représenterait un danger pour les océans et la vie marine, le service du Tourisme prépare une modification de tous les règlements intérieurs des sites touristiques qui ont un accès public à la mer.

Les crèmes solaires bientôt interdites sur certains sites touristiques (Tahiti Infos)

En Polynésie, la crème solaire bientôt interdite sur certains sites touristiques ? (TNTV)

Des crèmes solaires bannies de cinq sites touristiques de Polynésie le mois prochain (Radio 1)

Interdiction des crèmes solaires: une couche supplémentaire pour la plage! (Tahiti News)

L’océan est aussi pollué par tout ce qui est abandonné sur les plages où qui y revient, par l’action combinée du courant des rivières et de la houle. Triste exemple, à Papenoo parmi tant d’autres lieux… Une dizaine de bénévoles a récolté à Ahonu plusieurs mètres cubes de déchets dont des vélos rouillés. En fin de matinée, ils avaient ramassé 500 kg de détritus. Sans commentaires !

Fiu des détritus à Papenoo, des passionnés ramassent 500 kg [MAJ] (Polynésie 1ere)

Le ministère en charge de l'Environnement a en tout cas décidé de renouveler l'opération de nettoyage des plages de 20 îles des Tuamotu-Gambier réalisée en 2016 et 2017. Les équipes déployées sur place avaient réussi à collecter respectivement 6 et 7,4 tonnes de déchets en tout genre. Des prestataires seront mandatés par le ministère de l'Environnement afin que les déchets récupérés soient rapatriés sur Tahiti, puis traités de façon appropriée.

Opération nettoyage des plages aux Tuamotu - tntv.pf

Certains atolls en aurait bien besoin ! A Rautini, le village de l’atoll de Arutua, les déchets ménagers de l’atoll sont entassés sur une décharge sauvage, non loin des habitations et à quelques mètres de la mer...

La décharge sur la plage à Arutua (Radio 1)

 

La gestion communale de Tahaa est par contre dans le collimateur de la Chambre territoriale des comptes (CTC). Celle-ci pointe notamment des contrôles internes insuffisants qui ont permis des détournements de fonds publics, et un dépotoir municipal qui revêt toutes les caractéristiques d’une décharge sauvage. Dont les déchets se retrouveront peut-être un jour dans le lagon…

 

Détournements de fonds publics et décharge sauvage à Taha'a (TNTV)

À Huahine, la CTC note également que le dépotoir municipal présente "toutes les caractéristiques d’une décharge sauvage, sans que les risques sanitaires et environnementaux significatifs soient pris en compte".

La commune de Huahine "prend le risque de détériorer davantage l’équilibre écologique de l’île" (Tahiti Infos)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...