AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Des bonbonnes de bromure de méthyle en mer, des centaines de sacs plastique dérivant au large, une nappe de gasoil dans le lagon de Arue, des risques d’inondation… et de pollution à Hitia’a… Le “paradis” en prend un coup dans le nez ! Un point positif, le ministère en charge de l'Environnement a décidé de renouveler l'opération de nettoyage des plages de 20 îles des Tuamotu-Gambier.

Des bonbonnes de bromure de méthyle flottant à la surface de l’eau ont été récupérées par le Aito Nui. Elles provenaient du Kura Ora 2, immergé dans la première semaine de janvier au large de Papeete.

Le bromure de méthyle est très toxique par inhalation (mais peut aussi être absorbé par la peau). Les personnes les plus exposées sont donc celles qui utilisent directement le produit. Sa vente est interdite en France depuis 2005, et en Europe dès 2011, par la signature du protocole de Montréal signé en 1987. Ce produit chimique hautement toxique est utilisé en Polynésie depuis plusieurs années, dans la fumigation des fruits et légumes à destination des îles. A ce jour, aucun produit de substitution n'a été trouvé. Il est également exploité dans les pesticides. La presse a abondamment couvert le sujet.

Des bonbonnes de gaz chimique dérivent au large de Papeete (Polynésie 1ere)

Des bonbonnes de gaz à la dérive au large de Tahiti (Radio 1)

Immersion du Kura Ora : des bonbonnes de gaz toxique à la dérive (Tahiti Infos)

Bonbonnes de gaz vides à la dérive : appel à la vigilance des usagers de la mer et du littoral (La Dépêche)

Bonbonnes de gaz à la dérive: ne pas toucher! (Tahiti Infos)

Bonbonnes de gaz : Edouard Fritch ordonne l'ouverture d'une enquête (Polynésie 1ere)

Bonbonnes de gaz à la dérive : le président demande une enquête (TNTV)

Une enquête pénale sur les bonbonnes du Kura Ora (Radio 1)

Les bonbonnes polluées, du service phyto au Kura Ora (Radio 1

 

Des centaines de sacs plastiques ont été retrouvés échoués sur la plage de Taaoa, à Hiva Oa, aux Marquises. Ils provenaient d’un navire de pêche chinois.

Plusieurs centaines de sacs en plastique s'échouent à Hiva Oa (TNTV)

Des centaines de sacs plastiques retrouvés échoués à Hiva Oa (Radio 1)

Pollution des sacs plastique aux marquises : le navire identifié (Tahiti Infos)

Sacs plastique échoués à Hiva Oa : le navire identifié (TNTV)

Pollution des sacs plastique aux marquises : le navire identifié (Tahiti Infos)

Le navire chinois qui transportait les sacs de Hiva Oa identifié (Radio 1)

Vidéo - Sacs en plastique échoués sur une plage : quelles solutions contre ce type de pollution ? (TNTV)

Voilà une pollution de plus pour alimenter les gyres de plastique qui s’accumulent dans tous les océans. Et alors que l’une des solutions imaginée par Boyan Slat, un militant écologiste néerlandais de 25 ans, a du mal à fonctionner… (voir The Ocean Cleanup sur Futura Science)

Ocean Cleanup, la barrière qui devait nettoyer l'océan s'est brisée dans le Pacifique (Géo.fr)

The Ocean Cleanup : le système de nettoyage en mer imaginé par Boyan Slat en réparation à Hawaï

 

À Tahiti, des rameurs, parmi lesquels le président du collectif « Nana sacs plastiques », sont tombés mercredi matin sur une immense nappe de gasoil dans le lagon entre le Motu de Arue et la passe de Taaone.

Une vaste nappe de gasoil dans le lagon de Arue (Radio 1)

 

À Hitia'a, sur la côte est de Tahiti, des risques d'inondation couplés à des risques de pollution.Des riverains d'une rivière demandent plus de surveillance...

Pk 36,5 : les riverains sont inquiets (La Dépêche) pdf en PJ

 

Les plages de 20 îles des Tuamotu-Gambier seront nettoyées par des prestataires mandatés par le ministère de l'Environnement afin que les déchets récupérés soient rapatriés sur Tahiti, puis traités de façon appropriée.

Opération nettoyage des plages aux Tuamotu (TNTV)

 

Et au passage, un petit conseil : se tourner vers un mode "zéro déchet".

Selon des statistiques établies par le syndicat mixte Fenua Ma, chaque habitant de Tahiti produit en moyenne 365 kilos de déchets par an. Devant ce constat alarmant et pour préserver l'environnement de nos îles, de plus en plus de personnes se tournent vers un mode de vie "zéro déchet".

"Le zéro déchet n'est pas juste une tendance, mais un mode de vie normale à adopter" (Tahiti Infos)

 

Une pollution souvent méconnue, la pollution lumineuse: la lumière la nuit peut perturber notre horloge biologique, ce qui accroît le risque de cancer, de diabète et de dépression. Elle affecte également les plantes et les animaux nocturnes et prive du spectacle de la Voie lactée.Contraint par le Conseil d'Etat, le gouvernement national a annoncé de nouvelles règles pour limiter la pollution lumineuse, une décision saluée comme un premier pas par des ONG. Quelle application en Polynésie ? 

Publication des nouvelles règles sur la pollution lumineuse (AFP)

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (pk 36, les riverains inquiets.pdf)pk 36, les riverains inquiets.pdf[ ]447 Ko

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...