AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Le Salon International de l’Agriculture, qui ouvre ses portes le samedi 21 février Porte de Versailles, a été placé sous le signe de l’agroécologie. Le temps est-il venu d'affirmer que production économiquement viable et responsabilité environnementale et sociale doivent marcher de pair ? Nos choix alimentaires ont une incidence sur la santé, bien sûr, mais aussi sur l'environnement et l'économie.

 

Définir une alimentation sociale et responsable implique une chaîne de prise de conscience et d’interrogation, explique-t-on sur le site Internet du quotidien L'Opinion : que produisons-nous ? Dans quelles conditions ? Comment le transformons-nous ? Comment les producteurs sont-ils traités ? Ce que l’on peut résumer par : quelles sont les conséquences de nos choix alimentaires pour l’environnement et l’économie ?
L'article précise notamment les termes de l'évolution du "bio" (4,1 milliards d’euros en France, avec des croissances fortes de près de 5 % par an) sur le marché national). Mais pas seulement. Il fait part également d'une réflexion concernant, selon les termes d'un représentant de la Fondation Nicolas Hulot, d' "un nouveau modèle plus efficace en en termes de sécurité sanitaire, environnemental et social (et qui) conforte notre agriculture plus qu'il ne la détruit".

Percée des alternatives

Pour promouvoir une alimentation plus responsable et plus sociale, les modes de distribution évoluent, explique le quotidien. "Certes, les pratiques commerciales des grandes enseignes restent axées sur la recherche des prix les plus bas, et les initiatives vertueuses antigaspi comme la promotion des légumes moches par Intermarché, restent marginales. Mais le souci d’acheter local et de qualité trouve des traductions. Les Amap, qui permettent des achats en circuits courts, et des sociétés comme La Ruche qui dit Oui, qui ont pour objet de mieux faire connaître et de mieux distribuer les productions des artisans et agriculteurs proches, rencontrent de jolis succès. A la fois parce que les consommateurs veulent défendre l’activité locale, et aussi parce que les produits qui voyagent moins sont meilleurs pour l’environnement". L'occasion également de mettre en garde contre les "récupérations" dans la communication de grands groupes internationaux comme McDonald's récemment égratigné par le ministre de l'Agriculture, Stéphan Le Foll.

Le 52ème Salon de l'Agriculture se tiendra du 21 février au 1er mars 2015 au Parc des expositions, Porte de Versailles à Paris. En 2014, plus de 700 000 visiteurs avaient franchi ses portes.

A noter, une problématique que n'évoque pas l'article mais qui est fondamentale, l'incidence sur le climat des pratiques agricoles. Pour en savoir plus sur sur l’innovation agricole et forestière face au dérèglement climatique, lire « Agriculture et Climat : quels défis partagés ? ».

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...