Manger sain et respecter l’environnement sont deux démarches qui, combinées, contribueraient grandement à développer un mode de vie “durable”. La consommation de produits locaux est aussi une garantie pour la limitation des gaz à effet de serre – et donc du réchauffement climatique – eux-mêmes grandement induits par le transport des produits importés. Une campagne a été lancée en janvier pour renforcer cette dynamique.

À la mi-janvier, le ministère du Développement des ressources primaires a lancé une grande campagne pour la promotion de nos produits locaux suite à une initiative de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL). Les médias s’en sont fait l’écho :

- Mangez mieux, mangez local ! (Polynésie 1ere)
- Le gouvernement veut promouvoir le "manger local" (TNTV)
- Une campagne pour mettre le local dans votre assiette (Tahiti Infos)
- Le Pays lance une campagne pour « manger local » (Radio 1)
- Grandes manoeuvres pour promouvoir le « manger local » (Tahiti News)
- Mettez du local dans vos assiettes (La Dépêche de Tahiti)
- Manger plus sain, c’est pas gagné ! Campagne de promotion en faveur des produits locaux (Polynésie 1ere)

On retrouvera cette campagne sur la page Facebook mangerlocalPF.

Cette campagne s’inscrit dans une démarche déjà engagée par plusieurs acteurs et qui tend également à valoriser des produits alimentaires locaux sains et respectueux de l’environnement.

- Vers la rédaction d’une Charte pour la transition écologique de l’agriculture polynésienne (Tahiti News)
- Une charte pour la transition agro-écologique (La Dépêche de Tahiti)

Une démarche qui est à la base de la permaculture déjà pratiquée par certains, à Tahiti et dans les îles, dont la petite ferme de Tipapa, sur les hauts du Taharaa, est un exemple.

- À la découverte de la permaculture à Mahina (TNTV)

Cette campagne ne manquera pas ainsi de renforcer certaines initiatives incitant les enfants à “manger sain ”

- Raiatea : des fruits séchés pour le goûter dans les écoles (TNTV)
- Presque pas de frites avant 8 heures à Mahina (Polynésie 1ere)

Et, peut-être, encouragera-t-elle la première des pratiques d’alimentation écologique, bonne aussi bien pour la santé de la maman que de celle du bébé…
Selon une étude, allaiter pendant six mois réduit le risque de diabète chez la mère (TNTV)

Manger local et de saison, c'est reprendre contact avec celles et ceux qui nous nourrissent, retrouver la fraîcheur des aliments et les saveurs du terroir. C'est aussi encourager la production alimentaire près de chez soi et, par la même occasion, l'autonomie alimentaire et un partage plus juste des ressources nourricières ... Manger local et de saison/Mouvement Colibris

Ava-infos > News

  • Réchauffement climatique : la mise en garde se précise +

    La fin du mois d’août a vu la démission surprise du ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot. Cet Découvrir
  • Des actions pour une société plus écologique et plus solidaire +

    Appels à projets, actions collectives et participatives, carrefours coopératifs, programmes de réinsertion, actions d’échange et de solidarité… le mois de Découvrir
  • Transports : des pistes pour moins de pollution et une circulation plus fluide +

    Après des « années noires », estiment les importateurs, le secteur a retrouvé un nouveau souffle. Les ventes ont été dopées par Découvrir
  • Environnement: sensibilisation à la complexité de la vie +

    Une part de l’éducation devrait avoir pour but d’amener les individus et les collectivités à saisir la complexité de l’environnement Découvrir
  • Bonne santé et environnement sain : deux conditions pour un développent vraiment "soutenable" +

    Une meilleure santé est «à la fois une condition préalable, le résultat et un indicateur des trois volets du développement Découvrir
  • Protection de la biodiversité : des défis à relever +

    La biodiversité offre des biens irremplaçables et indispensables à notre quotidien : l’oxygène, la nourriture, les médicaments et de nombreuses matières Découvrir
  • 1