AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

Pollutions

  • Entre 1960 et 1996, la France a réalisé plus de 200 essais nucléaires dont 193 en Polynésie française. La levée du secret défense, en 2013, a permis l’examen de près de 400 documents et donc celui des risques sanitaires et environnementaux auxquels étaient exposés les populations et les personnels des sites nucléaires. Un nouveau point de la situation a été réalisé en juin.

  • Les déchets s’accumulent. Qu’en faire ? Les solutions techniques, parfois difficiles à mettre en place, ne sont pas les seules réponses possibles. Renforcer la prise de conscience s’impose...

  • À l'issue d'un second tour, dimanche, les élections vont permettre le renouvellement de l’Assemblée de la Polynésie française et, en conséquence, celui du gouvernement. La Fédération des associations de protection de l’environnement (FAPE) Te Ora Naho et quelques associations sensibilisées à des problématiques sociétales et environnementales auraient aimé avoir des réponses à leurs questions…

  • AvA-Infos poursuit son travail de “scan” de l’actualité locale concernant la protection de l’environnement et le développement durable. Dans tous les domaines, problèmes et… solutions possibles sont repérés. Petit rappel de l'actualité publiée en février.

  • La protection de l’environnement est l’affaire de tous. Des institutions et des associations se mobilisent pour tenter de sensibiliser la population à un peu plus de civisme écocitoyen. 

  • La parution, concomitante avec la visite en Polynésie de la ministre des Outre-mer, d’un rapport de l’ancien médecin pédopsychiatre du CHPF, Christian Sueur, a suscité de nombreuses réactions. Il alarme en effet sur les conséquences des essais nucléaires sur les descendances des vétérans du CEP et des habitants des Tuamotu Gambier. Le sujet concerne à la fois la protection de la santé et de l'environnement. C'est aussi un sujet de société qui concerne la possibilité, ou non, d'un développement durable du fenua. Un bel exemple de transversalité des problématiques.

  • Cette revue de presse renvoie directement aux cinq principaux sites web polynésiens d’infos. On y retrouvera les articles qu’ils ont traités concernant le développement durable et la protection de l’environnement, cœur de cible d’AvA-Infos. Nous vous invitons à découvrir comment chacun de ces sites a relayé ou non ces sujets et comment il les a traités.

  • Cette revue de presse renvoie directement aux cinq principaux sites web polynésiens d’infos. On y retrouvera les articles qu’ils ont traités concernant le développement durable et la protection de l’environnement, cœur de cible d’AvA-Infos. Nous vous invitons à découvrir comment chacun de ces sites a relayé ou non ces sujets et comment il les a traités.

  • Cette revue de presse, à la différence des précédentes, n’est pas organisée par thématiques. Elle renvoie directement aux cinq principaux sites web polynésiens d’infos. On y retrouvera les articles qu’ils ont traités concernant le développement durable et la protection de l’environnement, cœur de cible d’AvA-Infos. Nous vous invitons à découvrir comment chacun de ces sites a relayé ou non ces sujets et comment il les a traités.

     

  • Malgré sa réputation de « paradis » la Polynésie est loin d’en présenter tous les avantages. Petit tour d’horizon des pollutions de toutes sortes relevées en mai en Polynésie.

  •  

    Si nombre d’actions doivent être engagées par le Pays, les communes ont aussi leur part de responsabilité dans la lutte contre les pollutions de toutes natures. Et les citoyens doivent s’y impliquer également…

  • Qu’il s’agisse de pollution, ou au contraire d’initiatives visant à rendre le fenuaplus propre et plus écologique, le mois de novembre a connu son lot d’événements. Avec, aussi, quelques insertions dans le Pacifique, voici un tour d’horizon de la manière dont les médias locaux ont traité ces sujets. Les articles sont classés par ordre chronologique de parution.

     

  • Les projets de grands travaux (hydroélectricité, extractions, chantier routier) ne vont pas toujours sans poser des problèmes environnementaux… et la réaction des habitants.

     

  • La lutte contre la pollution est l’affaire de tous. Particuliers et communes doivent s’y engager alors que la situation est toujours loin de donner satisfaction

  • Les associations continuent à agir pour une meilleure reconnaissance de leurs conséquences sanitaires et environnementales. Pour elles, la notion de « risque négligeable » doit être supprimée de la Loi Morin. Retour de Bruno Barillot à la tête du COSCEN. Après François Hollande, Alain Juppé, en visite à Tahiti, amorce une « conversion » du discours officiel. 

  • Le système climatique de la Terre est indifférent aux selfies que continuent de s’auto-administrer béatement une grande majorité d’humains préoccupés par leurs seuls confort et bien être, à court terme. La nôtre, d'« indifférence », nous protège-t-elle ?

  • L’association 193 a organisé à partir du 27 juin une marche autour de l’île de Tahiti. Objectif : commémorer les 50 ans de l’anniversaire du premier essai nucléaire atmosphérique déclenché sur l’atoll de Moruroa, le 2 juillet 1966. L’occasion d’interpeller “les politiques, ainsi que la population, sur l’incohérence entre une reconnaissance de la pollution du plutonium et le soutien de l’État à un projet aquacole”.

  •  

    Qualité de l’air, gestion des déchets, occupation du territoire, état de la pêche, agriculture, biodiversité, patrimoine naturel, pollutions diverses, qualité des eaux : les constats observent une dégradation générale étroitement liée à la répartition démographique, sur le territoire de la Polynésie française.

     

  • La face cachée du paradis... Pesticides, Hao : son plutonium et sa ferme aquacole, la pollutions sonore et celle des rivières, le danger méconnu des pollutions électromagnétiques… La vigilance et la prévention sont plus que jamais de mise…

  •  Le dossier des essais nucléaires et de leurs conséquences sanitaires et environnementales en Polynésie française a évolué avec la visite du chef de l'État, en février dernier. Mais les annonces qu'il a faites concernant leur "réparation" ne satisfont pas totalement les associations Moruroa e tatou et 193. 

  • Depuis le Sommet de la Terre, à Rio de Janeiro en 1992,  la préservation de la biodiversité est considérée comme un des enjeux essentiels du développement durable. Des lois peuvent la renforcer. De nombreuses pratiques irresponsables peuvent au contraire la faire diminuer. Petit point sur la situation en ce début d'année. 

  • La pétition demandant un référendum pour que la population puisse exprimer son avis en ce qui concerne les "essais" nucléaires pendant trente ans (de 1966 à 1996) en Polynésie française recueille déjà aux environs de 30 000 signatures. L'ignorance de jeunes sur cet épisode de l'Histoire récente n'est toutefois pas sans interpeller.

  • La gestion des déchets est un casse-tête en Polynésie française depuis de nombreuses années, souvent faute de prise de conscience responsable de la part des individus. Depuis le 5 janvier, une avancée législative permet de simplifier la procédure pénale actuelle et l’abandon de déchets en zone classée est puni de contraventions qui peuvent être directement appliquées par les agents assermentés du Pays. Idem pour les nuisances sonores et l'entrave à la circulation.

  • L'opération "clean-up day", aujourd'hui mondiale, existe depuis huit ans en Polynésie française. À Faa'a, les élèves des établissements scolaires procèdent régulièrement à des opérations de nettoyage des déchets sur les plages et aux embouchures de rivières. Ces actions  sont aussi des opérations de sensibilisation au tri des déchets. Des actions dont certaines sont coordonnées par la "Brigade verte" de Ludovic Bardoux.

  • Dans le compte-rendu du conseil des ministres de lundi 13 juillet, le Pays annonce la révision de sa politique des déchets. À Hitia’a, l’installation d’un centre d’enfouissement technique (CET) suscite la polémique. Des solutions pour les batteries et les carcasses de voitures.

  • En juillet, pour la 2e édition de cette opération "Plastic Free July Tahiti", Fenua Ma et l'ADEME proposent à la population de participer à leur défi. Leurs partenaires et le grand public sont invités à essayer de ne pas utiliser les plastiques à usage unique durant le mois de juillet.

  • Soucieuses du confort de vie qu’elles proposent aux contribuables, mais également, de l’image qu’elles dégagent, les collectivités locales sont amenées à réfléchir à l’éclairage public. Tant en termes de sécurité et d’esthétique que de coûts. Avec un mot d’ordre, éclairer mieux pour moins cher.

  • “La page a été vue plus de 34 000 fois en 36 heures, nous avons reçu des centaines d’appels, on est actuellement à 500 inscrits”, explique un jeune chef d’entreprise, qui n’en revient pas d’un tel succès. De quoi s'agit-il ? D'un concours surprenant organisé par un responsable d'un snack à Tahiti : avaler un cheeseburger d’un kilo et 300 à 400 grammes de frites en 20 minutes (!). Coup de gueule de AvA-Infos !

     

  • Parallèlement au site AvA-Infos, la page FB de Colibris permet de relayer un certain nombre d'infos qui fusent sur le web. Défis, dangers ou propositions d'alternatives… elles méritent d'être lues ou regardées puisqu'il s'agit souvent de vidéos très explicites : une image vaut mille mots ! Pour éviter qu'elles ne disparaissent dans le flux ininterrompu que permet ce réseau social, il est bon d'en garder une trace plus pérenne…

  • La garde des sceaux s'engage à instaurer dans le code civil le principe de responsabilité environnementale, indique Le Monde dans son édition du 12 février. Concrètement, explique le quotidien du soir, il s'agit de mieux prendre en compte, lors d'une catastrophe écologique par exemple, les dommages causés à la nature sauvage.                                                                                                                                                                                                                      

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...