AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

Transport Transport aérien Transport maritime Transport terrestre Tram aérien Tako

  • La circulation dans le grand Papeete est un problème récurrent qui n’a toujours pas trouvé de solution satisfaisante. L’importation de bus électriques peut le résoudre en partie, mais cela ne suffira pas. Éco-mobilité, tram aérien, d’autres solutions doivent être examinées.

  • Les embouteillages du mois de mars l’ont encore abondamment démontré. Il y a un réel problème des transports à Tahiti ! AvA-Infos a déjà traité le sujet dans des articles précédents. Mais cette thématique risque de s’introduire dans la campagne territoriale en cours. 

  • Malgré des travaux  d’infrastructures qui ont pu être bénéfiques,  la situation demeure  problématique. “Chaque jour se répète le même scénario : des embouteillages à l’ouest comme à l’est de Papeete, des durées de trajet allongées pour gagner la capitale où se concentre l’essentiel de l’activité économique et administrative.” Est-ce une fatalité ? La politique des transports terrestres du Pays est-elle organisée et efficace ?

  • Ici, c'est la gestion de flux (eau, énergie, transports) qui est concernée. Des solutions durables et écologiques sont elles en voie d'apparition dans nos îles tellement encore dépendantes du pétrole ? De la mi-juin à fin septembre, AvA Infos a scanné les médias locaux en ce qui concerne cette thématique. En voici un petit florilège.

  • Face au réchauffement climatique et à la destruction de l’environnement, il est possible d’adopter des solutions au quotidien pour un monde plus humain, convivial et solidaire. C’est ce qu’ont voulu démontrer, les 10 et 11 mars, les 25 étudiants d’une classe Info-Com de 3e année de l’ISEPP qui ont pris le relai de l’association Colibris Tahiti pour l’organisation de la 3e édition d’Alternatiba Tahiti.

  • Lors du Salon de l’Auto, incités par la mise en place d’une « prime verte » par le gouvernement, les concessionnaires ont tenté d’inviter les consommateurs à acquérir  des véhicules plus propres. À Punaauia, la commune a tablé sur une promotion de la mobilité douce. 

  • Coup de pouce du gouvernement aux concessionnaires automobiles pour la mise en place d’une prime pour l’achat d’un véhicule moins polluant. Une initiative écologique et économique. Mais n’y aurait-il pas une réflexion de fond à mener sur la nécessité d’une diminution du parc automobile conjointe à une augmentation d’un service de transport en commun, efficace et propre ?

  •  

    Un site Internet gratuit met en relation des plaisanciers avec des personnes désirant effectuer une traversée, une sortie en mer ou bien une activité maritime ou fluviale. Mis en place depuis un près de deux ans en métropole, le concept pourrait faire des adeptes en Polynésie.

  • Le transport génère des externalités négatives – notamment environnementales – largement reconnues et dénoncées. Aussi, la référence à la durabilité désormais incontournable dans de nombreux domaines de l’action publique, s’étend inévitablement au transport via la notion de transport durable. Quelques initiatives à remarquer.

  •  

    Un département de l’ONG internationale Watever a présenté, le 21 juin aux membres du conseil économique, social et culturel (CESC), un avant-projet de mise en place de navires à propulsion vélique. Ce système ne nécessitant pas pour son maniement les compétences généralement requises pour la navigation classique à voile, est couplé à deux moteurs hybrides diesel/électrique. Un projet écologique et économique.

  • Un collectif baptisé Vélorution de Tahiti a organisé le dimanche 5 juin, place Toata, un rassemblement pour promouvoir la circulation à bicyclette. Beaucoup reste en effet à accomplir pour améliorer la place du vélo et des déplacements actifs dans la ville de Papeete.

  •  

    La société contemporaine, énergivore et en attente de solutions rapides de communication et de transport, doit trouver des méthodes moins destructrices de l’environnement et soucieuses de la santé. La Li-Fi, le photovoltaîque et des véhicules électriques se développent à Tahiti.

     

  • Ce ne sont pas des solutions "miracle" mais elles peuvent apporter un mieux et diminuer la consommation d'énergie fossile : une appui mobile pour les transports en commun ; un catamaran électrique ; de nouvelles tentatives de covoiturage sur Facebook ; le Couchsurfing arrive dans nos îles.

  • L'organisation du territoire doit prendre en compte les considérations écologiques, sociales et culturelles soutenues par la société civile. Plusieurs domaines concernés : urbanisme, habitat, transports en commun, aménagement des rivière, développement des vallées…

  • L’annonce d’une baisse du prix à la pompe, début février, réjouit les automobilistes polynésiens. Elle ne doit cependant pas faire oublier le contexte mondial dans lequel s’effectue cette baisse et ne dispense pas d’une réflexion sur la transition énergétique à mener.

  • Samedi, 14 novembre à la mairie de Punaauia, Alternatiba Tahiti mettra en lumière toutes les initiatives locales qui luttent contre la pollution, le gaspillage et œuvrent en faveur du recyclage, des énergies vertes et du partage…

  • L’association Colibris Tahiti est en pleine préparation d’Alternatiba Tahiti, le Village des alternatives du Fenua, seconde édition, qui aura lieu le samedi 14 novembre à la mairie de Punaauia. Elle lance un appel aux dons afin d’assurer le bon déroulement de cet événement qui est, rappelons-le entièrement citoyen et bénévole. Alternatiba Tahiti, c'est plus de 50 stands, des conférences, des ateliers, des concerts, un espace de création artistique, un grand maa participatif... et plein d'autres choses...

  • La bicyclette ne doit plus faire ses preuves en termes de rapidité. En ville, elle se révèle même très efficace pour transporter plis et petits colis. Baptiste, qui a lancé son activité de coursier à vélo, il y a quatre mois, travaille aujourd’hui avec une douzaine d’entreprises privées et il entend continuer à développer son activité intitulée Mana Cycle Express.

  • eShipp, est une plateforme de mise en relation entre voyageurs et acheteurs. Le principe est simple : les acheteurs qui habitent en France ou à Tahiti et qui ont besoin de se faire ramener un produit de France ou de Tahiti envoient une requête sur eShipp en décrivant leur demande pour qu'un voyageur disponible leur ramène le produit demandé. 

  • Au sortir de leurs études, quatre copains s’engagent ensemble dans un défi : traverser le globe en s’appuyant sur l’énergie du soleil, la force du vent et la force de l’eau, et sur l’utilisation réfléchie et raisonnée de ces ressources naturelles. Début juillet, ils mouillaient dans nos eaux... 

  • Un SUV tout électrique, la e6 de la société chinoise BYD, est désormais importé en Polynésie française. Il a notamment comme particularité d'être rechargeable sur un équipement solaire autonome, également fourni en option par l’importateur.

  • Un entrepreneur a eu l'idée de mettre gratuitement à disposition des mairies des minibus permettant de transporter, gratuitement, des gens ou des associations qui n’ont pas les moyens de se payer un tel service. Le tout est financé par de la publicité affichée sur la carrosserie du véhicule, le sponsor profitant d’une visibilité importante lors de ses déplacements en zone urbaine. 

  • Baptiste Sureau vient de démarrer un projet professionnel simple et peu coûteux. Depuis le 4 mai, il offre un service de livraison de colis aux entreprises et aux particuliers, avec sa bicyclette comme seul moyen de locomotion. Une idée écologique qui est aussi une alternative économique qui aura la préférence des sociétés ou des individus qui veulent vivre « autrement » à Tahiti, en accord avec un mode d’existence plus respectueux de l’environnement et favorisant les initiatives alternatives au « système ».

  • Une société de location de voitures de Bora Bora s'attaque au marché de la location de quads aux touristes. Douze  quais électriques vont désormais sillonner les routes de la Perle du Pacifique. Le dispositif a été complété par le loueur par une installation de panneaux solaires.

     

  • Ce jeudi 13 mars se réunissait après-midi, à la Présidence de la Polynésie française, le premier comité de pilotage chargé de réfléchir sur le schéma directeur de transports interinsulaires. "Sa réussite nécessite une collaboration des forces vives de la Polynésie française".

  • Pour aller plus loin, retrouvez ici des liens vers des constructeurs, associations, etc. traitant du tram aérien.

  • Retrouvez ici le sujet du Tram aérien abordé dans les médias de Polynésie.

  • 2013-01-30 MetroCableLe contexte mondial

    Vouloir faire du transport de masse avec des moyens de transport individuels est condamné à l'échec.
    Le transport collectif est vital pour la vie sociale et économique de toute agglomération.
    Deux raisons essentielles nous obligent à envisager des modes de transports en commun plus économes en énergie et plus respectueux de l'environnement : la flambée du prix des carburants et le phénomène de dérèglement de l'effet de serre.
  • TramAerien 128x128L’association 2Da est heureuse de rendre public le rapport de pré-étude relatif au projet d’implantation d’un transport en commun par tram aérien sur l’agglomération du Grand Papeete. Il convient de rappeler qu’il s’agit bien d’une étude préalable mais en aucun cas d’une étude complète de faisabilité à proprement parlé, laquelle reste à faire le cas échéant.

    Au mois de juin 2013, M. Pierre JAUSSAUD (expert reconnu de ce mode de transport) a effectué une mission d’une semaine à Tahiti, suite à notre demande et grâce à une subvention accordée du Sénat français. À cette occasion, de nombreuses rencontres officielles, médiatisations et visites sur le terrain ont eu lieu.
    Par la suite, nous avons élaboré conjointement des propositions de tracés et estimé les coûts d’investissement et de fonctionnement de ces projets, ce que nous présentons dans ce rapport.
    En outre, le présent rapport expose, de manière accessible à tous, les atouts et l’état de la technologie d’un tel mode de transport.

    Nous vous informons également que ce document a été explicité et remis, entre décembre 2013 et février 2014, au sénateur Richard TUHEIAVA, aux représentants de l’État (Ministre de l’Outre-mer et Haut-commissaire), à l’AFD, à divers membres ou représentants du gouvernement local (Présidence, Vice-Présidence, Ministère du Tourisme et de l’Écologie, Ministère des Transports), au Président de l’Assemblée de Polynésie française et à sa commission Transports, ainsi qu’au MEDEF.

    Nous nous tenons à votre entière disposition pour accueillir vos suggestions ou répondre à vos interrogations.

    François PAUL-PONT et Jean-Claude FOGLIA, coordinateurs de l’initiative ‘Tram aérien’ à 2Da.

    Pour plus d'informations, contactez les porteurs de cette pré-étude à 2Da à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

  • L'Assemblée de la Polynésie française a adopté, le 11 décembre, le projet de « loi du Pays » portant modification du code des impôts. Cette décision permet, selon certaines conditions, d'exonérer les véhicules électriques de la taxe de mise en circulation et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

  • 2013-01-30 MetroCableLe contexte mondial

    Vouloir faire du transport de masse avec des moyens de transport individuels est condamné à l'échec.
    Le transport collectif est vital pour la vie sociale et économique de toute agglomération.
    Deux raisons essentielles nous obligent à envisager des modes de transports en commun plus économes en énergie et plus respectueux de l'environnement : la flambée du prix des carburants et le phénomène de l'effet de serre.

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...