AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

Technologies

  • Les activités humaines portent atteinte à la biodiversité marine. Des exemples nous en ont encore été présentés en mars, à l’exemple du « continent » de plastique du Pacifique. Il devient urgent de mettre en place des mesures afin de limiter leur impact écologique, et de préserver les ressources marines.

  • Les navires marchands comme les bateaux de croisière utilisent essentiellement comme carburant un fioul lourd, sous-produit du pétrole. La transition vers des moyens de transport à base d’énergie renouvelable s’avère une nécessité. Notamment au niveau du charter en lagon.

  • Face au réchauffement climatique et à la destruction de l’environnement, il est possible d’adopter des solutions au quotidien pour un monde plus humain, convivial et solidaire. C’est ce qu’ont voulu démontrer, les 10 et 11 mars, les 25 étudiants d’une classe Info-Com de 3e année de l’ISEPP qui ont pris le relai de l’association Colibris Tahiti pour l’organisation de la 3e édition d’Alternatiba Tahiti.

  • Le premier festival du numérique en Polynésie, le Digital Festival Tahiti 2017, s’est déroulé  du 16 au 18 mars à la CCISM. Si cela présage des opportunités commerciales, un potentiel de développement économique et des opportunités de communication et d'apprentissage… qu’en est-il de l’incidence sur notre mode de vie ?

     

  • Voici les titres d'articles repérés dans la presse locale en ligne, en février 2017, concernant plus particulièrement des innovations porteuses de solutions… ou de questions. Les liens mènent aux sites émetteurs.

  • Les médias locaux ont relaté la signature en voie d’actualisation d'un protocole d’entente entre le Pays et le Seasteading Institute. En vue, l’installation en Polynésie française d’un prototype de cité flottante imaginée par ce think tank californien. Mais quel futur promet ce type d’initiative techno-scientifique autant qu’économique ?

  •  

    Un département de l’ONG internationale Watever a présenté, le 21 juin aux membres du conseil économique, social et culturel (CESC), un avant-projet de mise en place de navires à propulsion vélique. Ce système ne nécessitant pas pour son maniement les compétences généralement requises pour la navigation classique à voile, est couplé à deux moteurs hybrides diesel/électrique. Un projet écologique et économique.

  •  

    La société contemporaine, énergivore et en attente de solutions rapides de communication et de transport, doit trouver des méthodes moins destructrices de l’environnement et soucieuses de la santé. La Li-Fi, le photovoltaîque et des véhicules électriques se développent à Tahiti.

     

  • Les rivières sont des  sources potentielles d'énergie renouvelable ou de matériaux de remblai et de matériaux de construction. Mais à quel prix ? De nombreuses erreurs ont été commises dans le passé, mutilant de nombreux lieux naturels. Les riverains ne sont pas toujours d'accord avec des projets qui sont souvent mal expliqués ou imposés en force.

  • Un SUV tout électrique, la e6 de la société chinoise BYD, est désormais importé en Polynésie française. Il a notamment comme particularité d'être rechargeable sur un équipement solaire autonome, également fourni en option par l’importateur.

  • Une société de location de voitures de Bora Bora s'attaque au marché de la location de quads aux touristes. Douze  quais électriques vont désormais sillonner les routes de la Perle du Pacifique. Le dispositif a été complété par le loueur par une installation de panneaux solaires.

     

  • C'est le premier documentaire à avoir été présenté à l'occasion de "L'Envers du monde", lundi 23 mars à l'ISEPP. Si Internet était un pays, il serait le cinquième consommateur mondial d'électricité. Mais ses besoins, immenses, se heurtent à la diminution des ressources énergétiques… Rattrapage pour ceux qui n'auraient pu assister à la séance.

  • Le SPG Bio Fetia vient de passer une offre d'emploi au SEFI pour recruter un technicien en agriculture avec des compétences en agriculture biologique afin d'assurer le suivi de parcelles d'essai et de parcelles pilote au sein d'une ferme pilote bio à Moorea, dans le cadre du projet INTEGRE, un programme de développement durable commun à quatre territoires français de la région Pacifique.

  • T@hi-Tik,  qui se veut une « entreprise solidaire », s’est lancée dans une opération originale : collecter les vieux PC des entreprises, administrations et particuliers, les reconditionner puis les revendre au plus bas prix à ceux qui ne sont pas encore intégrés dans le monde informatique.

  • Nombreux sont les étudiants Polynésiens à poursuivre des études au Québec. Mais il n’est pas toujours possible pour tous d’envisager un déplacement à l’étranger. L'Université Laval a officiellement ouvert les inscriptions à son premier MOOC (Massive Open Online Course) : Développement durable, enjeux et trajectoires.

  • 2013-01-30 MetroCableLe contexte mondial

    Vouloir faire du transport de masse avec des moyens de transport individuels est condamné à l'échec.
    Le transport collectif est vital pour la vie sociale et économique de toute agglomération.
    Deux raisons essentielles nous obligent à envisager des modes de transports en commun plus économes en énergie et plus respectueux de l'environnement : la flambée du prix des carburants et le phénomène de l'effet de serre.
  • BambouMaison, tissu, papier, tôle, contre plaqué, parquet, ''éthanol'' . La liste des produits fabriqués à partir du bambou pourrait être longue. On compte au minimum 1500 utilisations du bambou, certains vous diront qu'il en existe 5 000. Pourtant elles sont pratiquement invisibles sous nos tropiques. Resté souvent dans les esprits comme un produit voué à l'artisanat, il est perçu comme éphémère, peu solide et parfois même accusé d'attirer les serpents : dommage !

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...